Haut Brion

Le Château Haut Brion est l'un des plus célèbre domaine viticole de Bordeaux. Situé à Pessac, le Château compte pas moins de 52 hectares de vignes composé de 4 cépages rouges (45% de Merlot, de 44% de Cabernet Sauvignon 10% de Cabernet Franc et de 1% de Petit Verdot) et de 2 cépages blancs (53% de sémillon, 47% de sauvignon). C’est en 1855 que le Château Haut Brion fut honoré de la plus haute distinction des vins du Médoc : Premier Cru Classé. Ce titre est d’autant plus exceptionnel que le Château Haut Brion est le seul domaine non médocain à faire partie du classement des vins du Médoc, mais également du classement des vins de Graves en tant que Cru Classé.

En plus du grand vin, le Château Haut Brion produit un second vin « Le Clarence de Haut brion» (à vieillir en cave 5 à 12 ans), anciennement nommé : « Château Bahans Haut Brion ». Le Château produit également des vins blancs : « Haut Brion Blanc » qui est le plus rare et le plus recherché des vins blancs de Bordeaux et « La Clarté de Haut Brion » qui est un second vin (blanc), a remplacé depuis 2009 « les plantiers de Haut Brion ».

Parmi les nombreux grands millésimes du Château Haut Brion, nous vous recommandons les millésimes 1926, 1945, 1953, 1959, 1961, 1982, 1990, 1995, 1996, 1998, 2000.


En savoir plus
Filtrer
1 - 37 sur 37 résultats

Château Haut-Brion est le plus ancien et, pourtant, le plus petit en taille des vignobles Bordelais classés Premiers Grands Crus (Château Lafite-Rothschild, Château Latour, Château Margaux, Château Mouton Rothschild, Château Haut-Brion). Bien que le vignoble ait été présent dans la région depuis au moins l'époque romaine, la première mention du vignoble de Haut-Brion ne date que de 1423. Dans les premiers temps, les vins étaient connus sous le nom des paroisses d'où ils étaient issus. Haut Brion fut fondé en 1525 par Jean de Pontac et, depuis, des personnages illustres s'y sont succédé. Le dernier d'entre eux, Clarence Douglas Dillon, était ministre des Finances des Etats-Unis sous le gouvernement Kennedy. Sa réputation grandissant, le nom du domaine en vint à remplacer celui de ses propriétaires. La notion de Grand Cru est née ! Nous en trouvons la première mention dans le journal de Samuel Pepys qui écrit le 10 avril 1663 : "Je viens de déguster un vin français nommé Ho-Bryan (sic) qui a le goût le meilleur et le plus spécial que j'ai jamais rencontré..."

Son terroir ressemble d'ailleurs comme un frère à celui de Latour. Sans être le plus concentré, Haut Brion est le plus noble des grands vins de Pessac-Léognan et sa longévité n'a pas d'équivalent dans ce secteur. Le soyeux de ses tanins est toujours exceptionnel.