DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI 1986
DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI 1986
DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI 1986
DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI 1986
DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI 1986
DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI 1986
DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI 1986
DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI 1986
DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI 1986
DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI 1986
Si plusieurs bouteilles en stock la photo est non contractuelle et illustre l'état de conservation de la bouteille.

1986 DOMAINE DE LA ROMANEE CONTI 1986

Condition : Bonne

En stock 6 bouteilles
3 991,67 € HT 3 991,67 € TTC

Capsule : Légèrement abîmée

En stock 2 bouteilles
3 891,67 € HT 3 891,67 € TTC
Expédition demain
Livraison estimée entre le mercredi 6 mars et le mercredi 20 mars
3 991,67 € HT
3 991,67 € TTC
3 991,67 € HT
3 991,67 € TTC

DÉLAIS EXPRESS Les commandes passées avant 14h00 sont expédiées le jour même
PRÉPARATION SOIGNÉE DE VOTRE COMMANDE Découvrez comment vos bouteilles sont expédiées
CONSERVATION OPTIMALE Toutes les bouteilles sont stockées chez nous dans les meilleures conditions

L'avis des experts

(01-1990) Le spectaculaire Richebourg a un nez renversant, plus corsé et puissant que d'habitude, très long, mais aussi assez tannique. Je l'ai goûté deux fois. C'est l'une des rares superstars de ce millésime, mais le 1986 n'est pas à boire de sitôt - la patience est de mise.

Lire plus
94 / 100
Wine Spectator

(08-1989). Très ferme et très concentré, mais enveloppé dans assez de tanins pour avoir besoin d'au moins jusqu'en 1995 pour commencer à sortir de sa coquille. A déjà une grande finesse et de la structure, avec des notes de cerise mûre et d'épices douces sur la longue finale mais tannique.

Lire plus
Besoin d'aide ? Notre équipe est là pour vous aider !
Contactez-nous
Vous avez un exemplaire à vendre ? Obtenez une offre au plus juste selon le marché.
En savoir plus
Millésime Vin  1986
Région Bourgogne
Appellation Richebourg
Couleur Rouge
Contenance 0.75 l
Pays France
Bio Oui
Biodynamie Oui
Domaine Romanée Conti
Domaine Romanée Conti

Acquis par le prince de Conti en 1760, ce vignoble de 1,85 ha ne produit guère plus de 6000 bouteilles par an d’un vin mythique et exceptionnel. Après la révolution française, le Domaine fut déclaré bien national, la Romanée Conti compta de nombreux propriétaires, notamment la famille Duvault-Blochet, qui acquit plusieurs autres parcelles dont La Tâche, Richebourg et Echézeaux. Aujourd’hui chaque bouteille de Romanée Conti porte la double signature d’Aubert de Villaine et de Henry-Frédéric Roch. La Romanée Conti fut la dernière parcelle de vigne en Bourgogne à résister au phylloxéra, mais, pendant la seconde guerre mondiale, le manque de sulfure de carbone entraîna sa destruction en 1945. Pendant cinq ans, de 1946 à 1951, aucun millésime ne fut produit. Les conditions de vinification et d’élevage (maturité maximale du fruit, très forte sélectivité, précautions maximales à chaque étape, élevage en bois neufs) permettent de produire un vin d’exception. Ainsi des arômes d’une magnifique complexité évoquant la rose, la violette, les épices, la truffe et le cuir se retrouvent dans ce vin somptueux.Tout au Domaine Romanée Conti est mis en oeuvre pour ne produire que des grands vins de garde. La biodynamie a pris depuis une dizaine d'années une part différente sous la houlette nouvelle de Henry Frédéric-Roch, un des deux co-gérants du Domaine Romanée Conti avec Aubert de Villaine. Toutes les appellations proposées sont au sommet de l'élégance et de la profondeur.Le propriétaire du Domaine de la Romanée-Conti, l’un des vignobles les plus connus au monde, a été élu Decanter Man of The Year 2010 par le journal spécialisé éponyme.C’est une petite révolution dans la hiérarchie des heureux élus puisque Aubert de Villaine est le premier producteur de vins de Bourgogne à recevoir ce prix depuis sa création. Modeste, il semblerait qu’il ait d’ailleurs refusé dans un premier temps sa récompense, avant de se raviser, pour finalement l’accepter.Co-propriétaire du domaine familiale de la Romanée-Conti avec la famille Leroy, Aubert de Villaine a longuement hésité avant de marcher dans les traces de son père. Après des études de droit et de littérature, il s’est envolé pour New-York et a débuté sa carrière par l’importation de vins de Bourgogne. Passionné par le vin, il s’est également adonné au journalisme et a interviewé, entre autres, Robert Mondavi en 1966.C’est à cette période que son père l’appelle à ses côtés. Il débute comme apprenti au domaine. Depuis ce temps, il n’a cessé de mettre son dévouement, sa passion et son exigence au service de la Romanée-Conti, qui continue de produire les plus grands vins rouges au monde.