Notre avis sur le millésime 1990

par Lou Heriche
115 vues

1990, l’un des meilleurs millésimes du 20ème siècle en France.

Tous les experts s’accordent à dire que 1990 est un millésime d’exception en France qui a produit des vins riches et en abondance. C’est aussi celui de la consécration des « Trois Glorieuses » : 3 millésimes exceptionnels 1988 – 1989 – 1990.

Durant cette année de 1990, les conditions climatiques ont été excellentes, avec un été chaud et sec, suivi d’un automne frais et ensoleillé, ce qui a permis aux raisins de mûrir lentement et de développer des arômes complexes.

Les vins rouges de ce millésime ont une grande concentration, avec des tannins riches et puissants et peu d’acidité donnant un excellent équilibre aromatique.

Les vins de cette année-là sont souvent très appréciés des amateurs et des collectionneurs de vin.

Bordeaux 1990, un millésime au potentiel de vieillissement exceptionnel

Au niveau climatique, 1990 est la seconde année la plus chaude du siècle après 1947, et la plus ensoleillée après 1949 dans la région bordelaise.

Le millésime 1990 a produit des vins rouges exceptionnels d’une grande maturité et d’un fort potentiel de garde qui peuvent encore être dégustés aujourd’hui. On parle notamment des vins de la rive gauche du Médoc, les Grands Crus Classés de Château Margaux, Latour et Mouton Rothschild ainsi que des grands domaines des appellations prestigieuses de la rive droite telles que Pomerol et Saint-Emilion.

Les vins de cette année-là sont généralement riches, puissants et bien structurés, avec des tanins mûrs et une acidité équilibrée. Les plus beaux succès viennent des vins rouges à forte proportion de cabernet sauvignon (rive gauche du Médoc).

Les vins blancs de Bordeaux aussi se démarquent sur le millésime 1990, et plus particulièrement les vins liquoreux comme les Sauternes et les Barsacs. La qualité est superbe et le potentiel de vieillissement exceptionnel.

Château La Tour (Pauillac)
Château La Tour (Pauillac) ©️Benjamin Zingg

Bourgogne 1990, un millésime de très grande qualité

Cette année-là a été exceptionnel pour les vins rouges de Bourgogne, en particulier pour ceux de la Côte de Nuit.

Domaine de la Romanée Conti
Domaine de la Romanée Conti ©️Flickr

Les conditions climatiques ont été favorables pour la production de raisins de haute qualité, et le choix de la date des vendanges a eu un impact significatif sur le profil aromatique et la structure des vins. En effet, les domaines qui vendangèrent plus tard que la date de début dans la région (17 septembre 1990) furent récompensés par des vins rouges plus amples et de caractère, avec des tannins fermes mais soyeux, dotés d’un fort potentiel de vieillissement. C’est le cas notamment des vins du domaine de la Romanée Conti.

Les vins blancs de Bourgogne du millésime 1900 sont également de très grande qualité, en particulier les Chablis 1990 (secteur plus frais), et dans le Macônnais (Pouilly Fuissé 1990).

Les Chardonnays de la Côte de Beaune. Ces vins ont souvent une grande richesse aromatique, avec des arômes de fruits jaunes mûrs, d’agrumes, de beurre et de noisette. En bouche, ils sont riches et complexes, avec une acidité vive qui leur donne une belle structure.

Vallée du Rhône 1990, un millésime remarquable et ensoleillé

Le millésime 1990 est également une remarquable réussite dans la Vallée du Rhône. Bien que le vignoble ait souffert de la sécheresse, l’ensoleillement a contribuée à produire des vins rouges riches, concentrés et équilibré avec un très bon potentiel de vieillissement.

La Vallée du Rhône septentrionale a engendré des vins particulièrement bien réussis dans les appellations Côte-Rôtie et Hermitage. Les vins sont d’une intéressante complexité, à la fois denses et tanniques ils ont une capacité de garde allant jusqu’à plusieurs décennies.

 

Dans la Vallée du Rhône méridional, les appellations Châteauneuf du pape, Gigondas et Vacqueyras obtinrent des vins de garde puissants et d’une grande intensité aromatique.

Les vins blancs du millésime 1990 sont d’une plus grande qualité dans la Vallée du Rhône Nord que Sud. Les vendanges tardives d’exception en Condrieu ont produit des vins avec une belle minéralité, de la complexité et profitant d’une belle acidité pour une bonne garde.

Vignobles de Vacqueyars
Vignobles de Vacqueyars ©️Horizon Provence

Champagne 1990, un millésime de référence

La Champagne ne fait pas exception à la règle, le millésime 1990 est connu pour être une référence.

Cépage chardonnay

Au niveau climatique, les débuts de l’année 1990 ont été compliqués face aux gelées d’avril qui toucha plus de 40 % du vignoble. Fort heureusement, celle année-là la région enregistra un taux d’ensoleillement record qui favorisa le grossissement et la maturation des raisins.

Il en résulte de très beaux vins avec un parfait équilibre entre le degré potentiel d’alcool et l’acidité, ainsi qu’une grande richesse aromatique.

Le millésime 1990 a produit des Champagnes puissants, vineux, et bénéficient d’une grande acidité. Leur potentiel de vieillissement est important.

Vous cherchez un vin de 1990 pour une dégustation, fêter un anniversaire ou pour constituer votre cave de vin à maturité ? Découvrez nos vins coup de cœur ci-après.

Nos coups de cœur du millésime 1990

CHÂTEAU HAUT BRION 1990

CHÂTEAU HAUT BRION 1990

Noté 100/100 par Falstaff

« Grenat rubis puissant, bonne profondeur de couleur, reflets violets, bord d’eau délicat. Délicatement épicé, baies noires et rouges, zeste de mandarine confit, notes de tabac épicé. Juteux, extrêmement frais et élégant, structure riche en finesse, tannins chocolatés, persistance très longue, notes minérales en finale, tendue, genévrier doux, potentiel d’avenir certain. Grande classe. »

Dégusté en juin 2020

CHÂTEAU MONTROSE 1990

CHÂTEAU MONTROSE 1990

Noté 100/100 par Robert PARKER – The Wine Advocate

« Le vin est remarquablement riche, avec un nez distinctif de fruits sucrés et confiturés, de minéraux liquéfiés, de cuir neuf et de steak grillé. En bouche, l’énorme concentration d’extraits, de glycérine élevée et de tanins doux glisse facilement sur le palais. C’est un vin énorme, corpulent et incroyablement doté qui reste relativement abordable, car il n’a pas encore commencé à fermer ses portes et à perdre sa graisse de bébé. Il a complètement embarrassé le 1989, lui-même un vin exceptionnel. »

Dégusté en février 1997

GUIGAL La Landonne 1990

GUIGAL La Landonne 1990

Noté 100/100 par Robert PARKER – The Wine Advocate

« La Landonne 1990 est un vin parfait! Heureusement, plus de 800 caisses ont été produites. Il possède une couleur noire opaque, et un nez énorme parfumé de truffe, de réglisse, de cassis et de poivre. Alors qu’il est l’un des vins les plus concentrés que je n’ai jamais dégusté il est parfaitement équilibré, avec une acidité suffisante, énorme extraction de fruits mûrs, des tanins, et une finition phénoménal de 70 secondes ou plus encore. Telle est l’essence de la Syrah! « 

Dégusté en janvier 1997

Vous aimerez aussi...