Que boire avec une galette des rois ?

par Mélissa Dameron
95 vues
Accords mets et vins galette

La fête de l’épiphanie approche à grands pas ! Une fête qui s’accompagne de la traditionnelle galette des rois. Qu’elle soit feuilletée ou briochée, SoDivin vous conseille sur les meilleurs accords mets et vins.

Les meilleurs vins a associer avec la galette des rois

Avec une galette des rois à la frangipane…

Les meilleurs accords mets et vins avec une galette feuilletée à la frangipane sont un vin blanc doux ou un vin effervescent.

En effet, les Champagnes s’associent bien à ce dessert sucré et gourmand. Pour contrer le gras et le goût prononcé de beurre, les fines bulles d’un Champagne peuvent apporter une vivacité en bouche et une fraîcheur agréable. Nous vous conseillons le Deutz Amour de Deutz 2000 ou encore le Krug Brut 1998.

Les vins blancs liquoreux, doux sont aussi un bon compromis pour déguster une galette des rois à la frangipane. Cependant, attention à l’excès de gras. Les Sauternes sont des vins liquoreux très aromatiques et très riches. Privilégiez un Sauternes fruité, avec une pointe d’acidité pour contrer le gras de la galette. Nous vous conseillons un Château Climens 2001 ou un Château Coutet 1990.

Avec une galette des rois brioché…

La galette des rois briochée, en force de couronne avec du sucre perlé et des fruits confits est une galette traditionnelle de Provence. Pour la dégustation, nous vous conseillons des vins d’Alsace tels que le Domaine Marcel Deiss 2003. De plus, tout comme les galettes feuilletées, les Champagnes et vins doux s’accorderont à merveille avec la galette briochée.

De plus, un vin blanc demi-sec ou un muscat jeune peut très bien accompagner une galette des rois briochée sans dénaturer la gourmandise du dessert.

Notre sélection de grands vins

Château de Fargues 1990

Château de Fargues 1990

Noté 96/100 par Robert Parker Wine Advocate en avril 2013

« C’est le plus puissant de la trilogie. Délivrant 130 grammes de sucre résiduel par litre à 13,6% d’alcool, il a un prodigieux bouquet d’oranges surmûries, de pomme caramel, de chlorophylle et même une légère pointe de chocolat. La bouche est mi-corsée avec une attaque de mandarine mûre succulente et d’abricot, se développant à merveille jusqu’à une finale chargée de botrytis qui se déploie comme un feu d’artifice, laissant des traces de cumin et d’écorce d’orange séchée sur la longue finale. Le ’90 de Fargues est tout simplement superbe à tous points de vue, une merveille aux multiples facettes. « 

Philipponnat 2007

Philipponnat 2007 cuvée 1522

Noté 16.5/20 par Jancis Robinson

« Fruits de pomme confits crémeux avec des arômes de boulangerie, de la crème et une finale houblonnée. Plein de saveur et de persistance, et se termine par une touche aigre-douce. »

Jacques Selosse 2002

Jacques Selosse 2002

Noté 96/100 par Robert Parker Wine Advocate en novembre 2013

« La poire immaculée, semblable au cidre de Normandie, me semble être un dénominateur commun – même transrégional – pour ce millésime exceptionnel du nord de la France, et la mastication de la peau et le piquant du noyau servent à stimuler le palais ainsi que la salinité induisant la salive. L’amande sous forme de frangipane ainsi que l’extrait de pistache et le sorbier, l’iris et la gentiane renforcent une illusion séduisante de douceur ainsi qu’un parfum complexe et flottant ; et une légère et noble suggestion de champignon donne une saveur inattendue. »

Vous aimerez aussi...