Millésime 1970, l’un des plus prolifiques de la décennie

par Lou Heriche
79 vues

Bordeaux 1970, un millésime abondant et de qualité

Grâce à des conditions climatiques propices, l’année 1970 a été caractérisée par une grande abondance. En effet, malgré quelques fluctuations, le printemps a permis une floraison réussie, suivie d’une grande chaleur et d’une sécheresse en juillet, puis d’un mois d’août où la chaleur ensoleillée a alterné avec la fraîcheur et la pluie. Une longue période de maturation chaude a conduit à une récolte abondante et réussie début octobre.

Période de floraison des vignes
Période de floraison des vignes

De façon atypique, la plupart des cépages (cabernet sauvignon, cabernet franc, merlot mais aussi petit verdot) sont parvenus à pleine maturité quasiment au même moment. La qualité générale du millésime est très bonne, les vins ont une teneur en alcool élevée et présentent une évolution complexe au fil du temps.

Bourgogne 1970, un millésime record en quantité

Vignobles de la Côte de Beaune en Bourgogne

À part un début de printemps maussade, les conditions climatiques furent excellentes. les conditions de croissance étaient bien au-dessus de la moyenne avec une floraison précoces. Pour commencer, entre mai et juin, les deux mois ont été propices à de fortes chaleurs, ce qui a donné une excellente floraison. Le mois de Juillet a vu la chaleur s’installer progressivement. Le mois d’Août a quant à lui été un peu plus frais, permettant à la vigne de ne pas trop souffrir d’une forte chaleur. Puis, les mois de Septembre et Octobre ont frappé fort. Des fortes chaleurs et un soleil quasi permanent se sont installés. 

Finalement, avec aucune perte durant les périodes difficiles, le millésime 1970 fut un millésime très prolifique, voire même un des plus importants depuis l’année 1950. Bien que le millésime 1970 soit de bonne qualité, comme quoi, il est possible de produire des bons vins même avec de la quantité.

Vallée du Rhône 1970, un millésime sous le signe de la chaleur

Si la sècheresse n’avait pas frappé la région de la vallée du Rhône, le millésime 1970 aurait pu être un millésime exceptionnel. La fin du printemps fût chaude et sèche ce qui permit un excellent début de floraison. Des précipitations en juin apportèrent suffisamment d’humidité pour les sols. Les conditions étaient parfaites jusqu‘à l’arrivée dans cette région d’une vague de chaleur et d’une quasi absence de pluie. Ceci n’eût pas de conséquences dévastatrices toutefois et il n’y eût pas de perte dans le vignoble.

Vignobles de la Vallée du Rhône

Il en ressort des vins de qualité même s’ils manquent parfois de fraîcheur. Quelques appellations ont produit d’excellents vins, notamment Hermitage et Cornas au nord et Châteauneuf-du-Pape plus au sud.

Notre sélection du millésime 1970

DOM PERIGNON 1970

DOM PERIGNON 1970

Noté 96/100 par Robert Parker – The Wine Advocate

« Quel champagne plus approprié que le Dom Pérignon millésimé pour faire une demande en mariage ? Une couleur dorée moyennement profonde indique son âge, sans être excessivement foncée. Un nez vibrant et complexe de poire, d’amande, de massepain et de beurre. Incroyablement vibrant et frais. La bouche présente une superbe acidité, des notes de noix et d’agrumes, un vin doux et mielleux. Délicieux. »

Dégusté en juillet 2004

CHÂTEAU FIGEAC 1970

CHÂTEAU FIGEAC 1970

Noté 5/5 par Michael Broadbent

« Un mélange de contrastes, de délicatesse et de fruits éclatants, des tannins vigoureux et mûrs, un excellent 1970. »

Dégusté en juin 1995

LES FORTS DE LATOUR 1970

LES FORTS DE LATOUR 1970

Noté 16/20 par Jancis Robinson

« Rond, mûr, terreux ouvert et complexe charnu, bois de cèdre, arômes de terre humide, touche d’acidité volatile, bouche souple et tanins, acidité ferme Pauillac élégant, fruits confits et séchés, à son apogée pour ne pas vieillir plus longtemps. »

Dégusté en juillet 2009

Vous aimerez aussi...