Appellation Champagne

Appellation Champagne

Le Champagne est le plus connu et apprécié des vins effervescents. Située très au nord, l‘appellation Champagne profite d’un climat frais et humide qui confère une belle acidité typique au Champagne. Si 7 cépages sont autorisés dans l’élaboration de ce vin, seuls 3 sont très majoritairement utilisés : le Pinot Noir, le Pinot Meunier et le Chardonnay. La Champagne distingue les meilleures parcelles en les classant Grand Cru et Premier Cru.

Les producteurs de Champagnes les plus connus sont entres autres RuinartDom Pérignon, Moet & ChandonMumm...

Lire plus

Produits (51)

Filtrer
Voir plus

L’appellation Champagne est l’une des plus connues dans le monde produit exclusivement dans la région de Champagne.

Le vignoble champenois représente un peu plus de 33000 hectares et couvre les départements de la Marne, de l’Aube et de l’Aisne, de la Haute-Marne et de la Seine-et-Marne. C’est le plus septentrional de France.

 

Histoire & localisation de l’appellation Champagne

 

L’origine du Champagne remonte à l’époque gallo-romaine avec l’apparition de la viticulture dans la région. Le sacrement de Clovis à la cathédrale de Reims en 496 fait de ce lieu un symbole de la royauté où le vin de la région, d’abord tranquille puis mousseux est servi lors de grands événements et devient le vin des Rois. La notoriété et l’image de ce vin mythique grandit avec l’ascension de notables propriétaires de vignobles.

  

Au 6ème siècle, de nombreuses abbayes sont des propriétaires viticoles importants et mettent en place des méthodes culturales et un savoir-faire de vinification de grande qualité. Le vignoble se développe et s’accroit rapidement grâce à sa proximité géographique avec les grands axes commerciaux du pays.

 

C’est au moine bénédictin Dom Pierre Pérignon que l’on attribue la paternité du Champagne dès le 17ème siècle. Il a joué un rôle important dans la méthode d’élaboration et la pratique de l’assemblage des raisins pour produire un vin plus équilibré et abouti.

A cette époque, la bouteille en verre apparait et remplace les tonneaux. Ce conditionnement permet de maintenir le gaz carbonique enfermé et d’être transporté. Dès 1690, on parle officiellement des vins de Champagne.

 

Les Maisons de Champagne devenues aujourd’hui iconiques apparaissent à partir du 18ème siècle (Moët, Veuve Clicquot, Heidsieck…) et contribuent à la notoriété internationale du Champagne. Ruinart est la première maison créée en 1729.

 

Les différents terroirs de l’unique appellation Champagne

 

La Champagne est découpée en 4 grands zones de productions : la Montagne de Reims, la Vallée de la Marne, la Côte des Blancs & le Sézannais, la Côte des Bars.

 

Le climat semi-continental y est rigoureux. Les sols à forte composante de calcaires sont constitués de marnes, d’argile et de craie riche en matières minérales et très poreuse. Ce terroir contribue au bon équilibre entre l’acidité et le sucre du fruit contenu dans le Champagne et apporte finesse et minéralité.

 

Le vignoble, planté en coteaux, est composé des 3 cépages autorisés dans le Champagne : pinot noir (39%), pinot meunier (32%) et chardonnay (29%). On fait du « blanc de blanc » à partir du cépage blanc chardonay et du « blanc de noir » avec les cépages rouges pinot noir et meunier.

 

Qu’est-ce que la méthode champenoise ?

 

Le Champagne est élaboré à partir de la méthode traditionnelle dite méthode champenoise. En voici les différentes étapes :

×          Les vendanges manuelles pour que les raisins soient récoltés en grappes entières.

×          La fermentation alcoolique : avec cette première fermentation on obtient un vin tranquille.

×          L’assemblage des cuvées : le vigneron assemble différents cépages, crus et millésimes. Si le Champagne est produit à partir d’un seul millésime c’est un Champagne millésimé.

×          La prise de mousse : l’effervescence du vin provient de la seconde fermentation obtenue à partir de la liqueur de tirage ; mélange de sucre, levures et vin vieux.

×          L’élevage sur lies : le Champagne vieilli en bouteille sur lies (levures mortes suite à la seconde fermentation) pendant minimum 15 mois pour les non millésimés et 3 ans pour les millésimés.

×          Le remuage : les bouteilles sont placées sur des pupitres, tête en bas, et remuées pour que les dépôts (levures mortes) se déposent dans le goulot. Voir notre article sur la table de tournage.

×          Le dégorgement : cette manipulation consiste à glacer le col de la bouteille en le plongeant dans une saumure (environ -25°) pour emprisonner le dépôt et l’expulser du goulot.

×          Le dosage : afin de rééquilibrer l’acidité naturelle du Champagne, on ajoute de la liqueur de dosage ou liqueur d’expédition composée de vin vieux et de sucre de canne. On détermine le type de Champagne selon la quantité de sucre : Extra brut (moins de 6g de sucre /L), brut, extra dry, sec, demi-sec, doux (jusqu’à 100g de sucre /L).

 

Les plus grands Champagnes

 

De part une méthode perfectionnée au fil des siècles et un négoce entreprenant, le vin des Rois est devenu le symbole du luxe et des grandes occasions. C’est un vin raffiné, complexe et subtil.

De nombreuses maisons de Champagnes sont connus à travers le monde, les plus réputées sont : Dom Pérignon, Moet & Chandon, Veuve Clicquot Ponsardin, Bollinger, Krug, Pommery, Ruinart, C. Heidsieck, Roederer, Perrier Jouet

 

Les meilleurs millésimes de l’appellation Champagne

 

L’appellation Champagne a produit des millésimes d’exception alliant finesse, tension, maturité et potentiel de garde tels que : 1928, 1929, 1934, 1937, 1943, 1945, 1947, 1949, 1952, 1953, 1955, 1959, 1962, 1964, 1966, 1970, 1975, 1985, 1989, 1990, 1996, 2002, 2004, 2005, 2008.

 

Quels accords mets et Champagne ?

  

Le Champagne brut non millésimé, le plus consensuel, se servira tout au long du repas. Pour les champagnes plus complexes nous proposons les accords suivants :

 

L’apéritif et les entrées : un Champagne blanc de blanc extra brut (taux de sucre faible = mets salés) avec une tarte au fromage, des fruits de mer, des toasts de saumon, du foie gras... Le blanc de noir quant à lui se mariera très bien avec de la charcuterie ou un foie gras poêlé.

Le plat principal : Le blanc de blanc s’accorde facilement avec tous les plats à base de poissons et viandes blanches en sauce alors que le blanc de noir ira plutôt sur de la volaille rôtie, du saumon ou un gigot d’agneau rosé.

Les fromages : qu’ils soient à pâtes cuites (comté, parmesan, beaufort) ou à pâtes molles pas trop fort (camembert, brie) les fromages s’accordent très bien avec tous les types de Champagne.

Les desserts : le champagne sec, demi-sec ou doux se mariera parfaitement avec des desserts à base de fruits.

 

Le Champagne rosé, plus puissant et fruité, se sert avec de la viande rouge, de la charcuterie ou un dessert aux fruits rouges.

Lire plus